Étude internationale sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent
ENGLISH

Qui sommes-nous?

Nouvelles/Médias

Bulletin

Groupe consultatif sur l'intérêt public

Groupes de travail techniques

Rapports et procès-verbaux

Données de l'Étude

Liens

Board room



Commission mixte internationale

Great Lakes Information Network
Site Web et traduction par le Bureau de la traduction Web Site and Translation

Téléchargez Adobe Reader
Téléchargez Adobe Reader

Plans de régularisation

Barrage Moses SaundersVous trouverez dans cette section une description narrative des plans de régularisation. Les plans de régularisation sont des règles écrites qui portent sur les débits prescrits pour régulariser le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent. Pour en savoir davantage sur chacun des plans, cliquez sur les liens ci-dessous.

Remarque : Pour visualiser ces documents, vous aurez besoin du logiciel Adobe Reader, que vous pouvez télécharger à partir du lien proposé à gauche.

Plan de référence – Le plan de régularisation actuel, le Plan 1958-D avec écarts simulés (le Plan 1958-DD), est le plan de référence qui sert de base de comparaison à tous les autres plans.

Plans proposés – Options choisies par le Groupe d’étude en vue d’une présentation accompagnée d’une évaluation complète à la CMI.

NOTE : Les plans A+, B+ et D+ sont des versions modifiées des plans A, B, et D présentés dans le cadre des réunions publiques à l’été 2005. On trouvera des renseignements de base sur la première évaluation des plans A, B et D dans le document sur les plans proposés distribué au cours de l’été. Un bref rapport comparatif préparé par le Groupe d’étude donne une description concise des modifications apportées aux plans et de leur impact sur l’évaluation.

Plans de référence – Ces plans comportent des caractéristiques uniques qui justifient une comparaison au plan de référence, mais qui n’ont pas été considérés par le Groupe d’étude comme des options valables à recommander à la CMI.

Plans axés sur les intérêts – Ces plans ont été élaborés en fonction d’un groupe d’intérêt particulier; ils ont généralement des effets négatifs disproportionnés sur d’autres intérêts. Le Groupe d’étude ne considère pas utile d’en recommander l’examen à la CMI.