Groupe d'étude international sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent

Qui sommes-nous?

Nouvelles/Médias

Bulletin

Groupe consultatif sur l'intérêt public

Groupes de travail techniques

Rapports et procès-verbaux

Données de l'Étude

Liens

Board room


Commission mixte internationale

Great Lakes Information Network
Site Web et traduction par le Bureau de la traduction





Téléchargez Adobe Reader
Téléchargez Adobe Reader 7.0
Groupes de travail techniques

Accès aux plages

Résumé de l'indicateur de performance


Indicateur de performance : Accès aux plages

Groupe de travail technique : GTT sur les processus littoraux

Recherche : Baird & Associates

Modélisation : Algorithme élaboré par Baird et inclus dans le modèle de la vision commune.

Activité représentée par l'indicateur : Interaction des gens avec les plages du lac Ontario et du haut Saint-Laurent. L'algorithme de l'IP calcule les niveaux de fréquentation estivale des parcs de province et d'État à partir de données historiques et l'influence des niveaux d'eaux estivaux. On calcule l'impact économique total (visiteurs * dépenses = impact économique) à l'aide d'informations sur les dépenses des utilisateurs des plages (frais d'admission, frais de camping, nourriture, etc.).

Lien avec les niveaux d'eau : La qualité de l'expérience récréative sur une plage dépend de multiples facteurs, comme la qualité de l'eau, le nombre de personnes présentes, les installations et les services (p. ex. les toilettes), les caractéristiques de la plage (c.-à-d. sa propreté) et sa taille ou son étendue générale. La réglementation du niveau de l'eau du lac Ontario touche surtout la taille ou l'étendue des plages. En d'autres mots, si le lac est tenu volontairement à la limite supérieure du niveau d'eau pendant l'été, l'augmentation du niveau statique entraînera une diminution de la taille ou de l'étendue des plages. D'autres variables, comme la qualité de l'eau, influe sans aucun doute sur la décision de visiter ou non une plage. Toutefois, la qualité de l'eau n'est pas liée à l'étude actuelle sur les niveaux d'eau, et on n'en tient donc pas compte dans le présent IP.

Paramètres de l'indicateur : Niveaux mensuels moyens du lac pendant l'été, soit de mai à août (niveaux d'eau en m (pi), SRIGL 1985).

  mai juin juillet août
Limite supérieure (m/pi) 75,20 (246,7) 75,20 (246,7) 75,20 (246,7) 75,20 (246,7)
Limite inférieure (m/pi) 74,20 (243,4) 74,20 (243,4) 74,20 (243,4) 74,20 (243,4)

Validité temporelle : Mois d'été, soit mai, juin, juillet et août.

Validité spatiale : Les données sur l'achalandage, qui sont essentielles aux recherches économiques, ne sont disponibles que pour un petit nombre de parcs de l'Ontario et de l'État de New York. Nous n'avons donc pu appliquer l'algorithme qu'aux six parcs suivants : les parcs provinciaux Sandbanks et Presqu'ile, en Ontario, et les parcs d'État Wilson Tuscarora, Hamlin, Southwick et Westcott, dans l'État de New York. Même si les dépenses des visiteurs y sont importantes et que leur impact économique est significatif, nous n'avons pu inclure les plages municipales dans notre analyse, parce qu'elles ne disposent pas de données sur l'achalandage.

Liens avec les caractéristiques hydrologiques utilisées pour créer l'algorithme de l'IP : On a sondé les utilisateurs des plages en août 2003. Les méthodes et les résultats de ce sondage sont résumés dans le rapport Baird (2004d) du 7 avril 2004. En voici les grandes lignes. Des fanions et des bouées ont été placés dans l'eau et sur la plage afin de marquer les endroits où on croit que se rendrait l'eau si on augmentait le niveau d'un incrément de 0,5 m (1,6 pi) entre 73,2 m (240,1 pi) et 77,2 m (253,2 pi). L'image suivante montre la disposition des fanions lors de la collecte des données au parc provincial Sandbanks. On a élaboré un questionnaire afin de classer les utilisateurs de la plage selon leurs préférences de niveau d'eau telles que déterminées par leurs réactions à la disposition des fanions et des bouées. Les résultats du sondage indiquent que les utilisateurs préfèrent un niveau d'eau se situant entre 74,2 m (243,4 pi) et 75,7 m (248,3 pi). On s'attend à une diminution de l'achalandage quand le niveau du lac s'écarte de ces limites, surtout lorsque le niveau d'eau est plus élevé que la limite supérieure.

Algorithme : L'algorithme de l'IP a été élaboré à partir des résultats du sondage des usagers. On a tenu compte, en particulier, de l'influence du niveau d'eau sur la décision de fréquenter ou non une plage. Par exemple, lorsque la ligne d'eau atteint le fanion associé à un niveau d'eau de 76,2 m (249,9 pi), plus de 20 % des répondants indiquent qu'ils ne fréquenteront pas la plage. À l'aide de cette méthode, nous avons été en mesure de convertir les niveaux d'eau en coefficients de multiplication représentant l'achalandage de la plage. Le graphique suivant résume les résultats pour la plage de Sandbanks. L'emplacement horizontal des neuf fanions est indiqué sur l'axe vertical, à droite. Le losange rose situé au-dessus ou au-dessous du fanion correspond au pourcentage des utilisateurs qui visiteraient la plage à ce niveau d'eau (axe vertical gauche). Par exemple, le fanion 3 correspond à un niveau d'eau de 2,0 m (6,6 pi) au-dessus du niveau de référence des basses eaux, soit 76,2 m (249,9 pi). Le losange rose placé au-dessus du fanion 3 indique que 78 % des répondants visiteraient la plage si la ligne des eaux atteignait cet endroit.

Parc provincial Sandbanks
Distribution des visites avec les changements de niveaux d'eau

Validation : L'échantillon du sondage était de 449 répondants à Sandbanks et de 442 répondants au parc d'État Hamlin. Les deux échantillons sont plus grands que l'échantillon minimal permettant un niveau de confiance de 95 % et une marge d'erreur de 5 % (pour une population totale de 1 million de visiteurs).

Bibliographie :

  • Baird. 2004d. Beach Access Performance Indicator: Methodology and Shared Vision Model Application. Établi pour le GTT sur les processus littoraux, 2004.

  • Ohio State University. 1999. The Value of Lake Erie Beaches. Établi pour l'Ohio Sea Grant.

  • Parcs Ontario. 2001. Ontario Parks User Survey, Day Visitor Statistical Summary 2000. Établi pour le ministère des Richesses naturelles.

  • Parcs Ontario. 2001. Ontario Parks User Survey, Camper Statistical Summary 2000. Établi pour le ministère des Richesses naturelles.

Évaluation des risques et des incertitudes : Les données recueillies sur le terrain pendant l'été de 2003 sont utilisées afin d'élaborer une courbe de l'achalandage pour les parcs mentionnés plus haut. Cette courbe est ensuite utilisée pour faire un lien entre le niveau d'eau et la décision de visiter ou non une parc provincial ou d'État. En d'autres mots, nous prévoyons le comportement humain, ce qui est une entreprise complexe. Toutefois, la méthode utilisée a été examinée par des pairs et approuvée par le GTT sur les processus littoraux, le Comité consultatif en économie et le GFEP. Elle fournira des résultats valables permettant de comparer des plans et d'identifier les niveaux d'eau du lac qui sont les meilleurs pour l'achalandage des plages et donc pour les retombées économiques des parcs.

Voir le document Excel pour voir les graphiques. (en anglais seulement)



Haut de la page