Groupe d'étude international sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent

Qui sommes-nous?

Nouvelles/Médias

Bulletin

Groupe consultatif sur l'intérêt public

Groupes de travail techniques

Rapports et procès-verbaux

Données de l'Étude

Liens

Board room


Commission mixte internationale

Great Lakes Information Network
Site Web et traduction par le Bureau de la traduction





Téléchargez Adobe Reader
Téléchargez Adobe Reader 7.0
Groupes de travail techniques

Goût et odeur

Résumé de l'indicateur de performance


Indicateur de performance : IP du goût et de l'odeur

Groupe de travail technique : GTT sur les utilisations de l'eau

Recherche : Carrière et Barbeau

Modélisation : Bill Werick, dans le modèle de la vision commune STELLA

Activité représentée par l'indicateur : Le coût de réaménagement d'usines municipales de production d'eau potable pour traiter les composés responsables des problèmes de goût et d'odeur.

Lien avec les niveaux d'eau : À partir de données non scientifiques, on associe à des bas niveaux d'eau des épisodes où l'eau a une odeur et un goût prononcés. Le niveau précis à partir duquel les problèmes surviennent est inconnu. Le seuil que nous utilisons (20,53 m ou 67,36 pi à Pointe-Claire) repose sur des observations antérieures.

Importance : Les problèmes de goût et d'odeur ne sont pas réglementés, étant plutôt considérés comme des problèmes d'apparence. Cependant, ils créent une grave nuisance, qui influe sur le niveau de confiance et de confort de la population. Cet indicateur de performance correspond aux frais d'adaptation. Il a une importance secondaire, puisqu'il ne représente ni un problème de disponibilité, ni un problème évident et grave de qualité susceptible de se traduire par des menaces à la santé.

Paramètres de l'indicateur : L'IP est exprimé sous la forme d'un montant forfaitaire (49 M$CA) à engager si le seuil critique du niveau d'eau de 20,53 m (67,36 pi) à Pointe-Claire est atteint pendant trois années consécutives.

Validité temporelle : Valide toute l'année. (On pourrait cependant modifier l'indicateur pour qu'il porte uniquement sur la période estivale.)

Validité spatiale : Valide pour le bas Saint-Laurent, du lac Saint-François au lac Saint-Pierre.

Liens avec les caractéristiques hydrologiques utilisées pour créer l'algorithme de l'IP :

Comme on l'a observé dans le passé, les problèmes de goût et d'odeur semblent plus graves lorsque le niveau d'eau est bas. Ces observations ont été communiquées par des directeurs d'usine lors d'inspections. Comme le niveau auquel le problème s'aggrave dépend de la situation qui prévaut dans chaque usine, il est difficilement mesurable. Le niveau retenu pour l'IP (20,53 m ou 67,36 pi à Pointe-Claire) est le niveau minimal observé en 1999 et en 2001, deux années où le niveau de l'eau était très bas et au cours desquelles de graves problèmes sont survenus.

Le délai de trois années de suite prévu dans l'IP se justifie par le fait qu'il faut un certain temps aux municipalités pour réaliser un investissement. Il faut convaincre les édiles qu'il ne s'agit pas d'un problème sporadique.

Nous avons calculé le coût des modifications à apporter à l'infrastructure pour régler les problèmes de goût et d'odeur pour 14 usines (sur 29) actuellement dépourvues de l'équipement nécessaire. Les solutions de traitement évaluées sont l'ozonation et le charbon activé en poudre. Les frais d'immobilisation, de fonctionnement et d'entretien ont été estimés en fonction des courbes de coûts. Nous avons choisi la solution la plus probable pour chaque usine et avons exprimé le coût total (y compris les projections sur 101 ans des frais de fonctionnement et d'entretien) sous forme de montant forfaitaire au cours monétaire actuel, compte tenu d'un taux d'intérêt de 5 %.

Validation : Aucune validation n'a été effectuée pour cet IP en ce qui concerne la probabilité d'occurrence et les liens avec le niveau d'eau. Par contre, les coûts sont des estimations relativement détaillées.

Bibliographie :

  • Barbeau, B. et A. Carrière. 2003. Impacts of level fluctuations in the St. Lawrence River on water treatment plant operation. Rapport présenté à la Commission mixte internationale.

Évaluation des risques et des incertitudes : Cet IP peut s'avérer utile pour évaluer le risque éventuel, non négligeable, de problèmes occasionnés par de faibles niveaux d'eau. On peut résoudre la problématique par des stratégies d'adaptation. Les risques afférents sont minimes, car ni la santé humaine ni la disponibilité de l'eau ne sont menacées. L'IP peut servir à évaluer des plans, en supposant que les coûts ne sont pas engagés dans tous les plans envisagés.



Haut de la page