Groupe d'étude international sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent

Qui sommes-nous?

Nouvelles/Médias

Bulletin

Groupe consultatif sur l'intérêt public

Groupes de travail techniques

Rapports et procès-verbaux

Données de l'Étude

Liens

Board room


Commission mixte internationale

Great Lakes Information Network
Site Web et traduction par le Bureau de la traduction





Téléchargez Adobe Reader
Téléchargez Adobe Reader 7.0
Groupes de travail techniques

| Membres du Groupe | Liens |
| Galerie d'images | Glossaire |
| Feuillets d'information sur les indicateurs de rendement

Utilisations domestiques, industrielles et municipales de l'eau

« Les règlements en vigueur stipulent que les nouvelles installations doivent être situées à une profondeur adéquate pour qu'elles ne soient pas touchées par la fluctuation des niveaux d'eau dans le système.»
Domestic, Industrial and Municipal Water Uses

En quoi les niveaux d'eau du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent ont-ils un lien avec les utilisations domestiques, industrielles et municipales de l'eau?

Pourquoi le Groupe de travail technique sur les utilisations domestiques, industrielles et municipales de l'eau a-t-il été créé?

Quels sont les buts du groupe dans le cadre de l'Étude?

Comment le groupe prévoit-il atteindre ces buts?

Quels sont les activités du groupe pour les années 2 et 3?


En quoi les niveaux d'eau du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent ont-ils un lien avec les utilisations domestiques, industrielles et municipales de l'eau?

  1. De bas niveaux d'eau causent des problèmes à l'emplacement des prises d'eau municipales, industrielles et domestiques. Ils peuvent aussi empêcher les prélèvements d'eau dans les puits riverains.
  2. Des niveaux d'eau élevés causent des problèmes à l'emplacement des prises des égouts unitaires et des égouts séparatifs et accroissent les coûts des usines de traitement. Dans certains cas, ils provoquent l'inondation des usines de traitement.

Pourquoi le Groupe de travail technique sur les utilisations domestiques, industrielles et municipales de l'eau a-t-il été créé?

Dans le Traité des eaux limitrophes internationales de 1909, les utilisations domestiques et sanitaires de l'eau sont jugées prioritaires dans les différends entre les deux pays, car il est vital de préserver la santé publique.

Quels sont les buts du groupe dans le cadre de l'Étude?

  1. Déterminer la réaction possible des prises d'eau municipales, industrielles et domestiques dans le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent aux fluctuations des niveaux d'eau et des débits d'eau qui peuvent se produire à la suite de modifications à l'exploitation des ouvrages de contrôle existants sur le lac Ontario, à Cornwall.
  2. Déterminer la réaction possible des puits riverains en bordure du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent aux fluctuations des niveaux d'eau et des débits qui peuvent se produire à la suite de modifications à l'exploitation des ouvrages de contrôle existants sur le lac Ontario, à Cornwall.
  3. Recommander, à l'aide des évaluations susmentionnées, de nouveaux critères de régularisation qui tiennent bien compte des besoins du groupe d'intérêt des utilisateurs de l'eau.

Comment le groupe prévoit-il atteindre ces buts?

  1. Procéder à l'inventaire de toutes les prises d'eau municipales, industrielles et domestiques. Dans le cadre de cet inventaire, interroger les exploitants de toutes les installations afin de cerner les problèmes liés aux niveaux d'eau et aux débits.
  2. Interroger les propriétaires de puits riverains en bordure du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent afin de déterminer à quels niveaux et débits les problèmes surgissent.

Quels sont les activités du groupe pour les années 2 et 3?

Le Groupe de travail technique a terminé son inventaire des prises d'eau municipales et a conclu que la grande majorité d'entre elles se trouvent à une profondeur suffisante pour être à l'abri de tout problème, quels que soient les niveaux d'eau et les débits. Au cours des années 2 et 3, il recueillera de l'information sur les utilisateurs industriels et domestiques de l'eau, y compris les puits riverains, afin de déterminer les impacts. Combinée aux données d'autres groupes de travail techniques, cette information servira de base pour formuler des recommandations concernant les plans de régularisation du lac Ontario et du fleuve Saint?Laurent dans le cadre du modèle de vision commune.

 

Haut de la page